[Remerciements des écoles d’Auxerre]

[Remerciements des écoles d’Auxerre]

En partenariat avec les écoles Courbet et Renoir du quartier Sainte Geneviève à Auxerre 👫, les travailleurs des équipes espaces verts urbains 🌳 et multiservices de l’EPNAK ESAT Auxerre sensibilisent les enfants sur leur travail, l’environnement et le tri des déchets. 🌸

Les travailleurs, chacun responsable d’un petit groupe d’enfants, nettoient et ramassent les déchets dans les parcs du quartier.🗑

C’est avec joie que les travailleurs ont reçu les remerciements 👏 d’une de ses classes par l’intermédiaire de photos et petits mots. Cela montre la valeur du travail accompli par les travailleurs.

Un grand merci pour ce partenariat que nous comptons bien prolonger. 👍

#environnement #ecole #engagement

[Un bel article de L’Yonne Républicaine sur l’épicerie de Saint-Privé]

[Un bel article de L’Yonne Républicaine sur l’épicerie de Saint-Privé]

🍅🥔🍆 L’épicerie « Saveurs de Puisaye » de Saint-Privé, atelier le l’EPNAK ESAT-Mézilles (ESAT Catagri) a été mise en avant le 25 mai 2022 dans le journal de l’Yonne Républicaine. 📰

Retrouvez l’article: https://www.lyonne.fr/saint-prive-89220/actualites/l-epicerie-de-saint-prive-un-outil-d-inclusion-pour-les-personnes-en-situation-de-handicap_14132631/

#solidarité #agilité #handicap

[PROJET SOLIDAIRE ET INTERNATIONAL : LE CHANTIER TOUCHE À SA FIN]

[PROJET SOLIDAIRE ET INTERNATIONAL : LE CHANTIER TOUCHE À SA FIN]

= Jeudi 7 avril 2022 =

Dernières photos devant la Maison des Associations d’Imeskerne.

Dernière marche pour un repas improbable avec les villageois ; un délice dans un cadre grandiose.

Valentine et Agnès, transformées en femmes Berbères, partagent un moment privilégié avec les femmes du village.

= Vendredi 8 avril 2022 =

=> Visite de la Kasbah de Talouhet

=> La suite du programme sera en mode touristique : avec la visite Taroudant, Essaouira puis d’Agadir.

[PROJET SOLIDAIRE ET INTERNATIONAL : LA DALLE SUPÉRIEURE EST COULÉE]

[PROJET SOLIDAIRE ET INTERNATIONAL : LA DALLE SUPÉRIEURE EST COULÉE]

Mercredi 6 avril

👍 Opérations de la journée rondement menées : 

  • 4m3 de béton coulé à la main pour un toit-terrasse solidaire à l’ensemble de la structure. 💪
  • Porte : peinte et posée. ✌

TÉMOIGNAGE D’ALEXIS, travailleur en conditionnement à l’ESAT de Châgrenon

Ce qui m’a plu avant d’arriver à Imeskerne ce sont les visites et les marches. Ce qui m’a plu c’est de manger des tagines, car je n’en avais jamais mangé. J’ai apprécié le premier hôtel à Marrakech et l’accueil qui nous a été fait. J’ai aussi bien aimé la dernière soirée à l’hôtel de Marrakech où nous avons joué de la musique avec les Marocains. 

Le premier jour de chantier, j’ai trouvé qu’il été bien difficile de casser à la bonne taille le parpaing. J’ai rebouché les trous dans les parpaings et les joints. 

J’ai bien aimé l’accueil des femmes du village et leur thé est excellent. Les villageois sont très sympathiques et il y a une très bonne ambiance.

TÉMOIGNAGE D’AGNÈS, assistante de gestion à l’ESAT d’Auxerre

Je suis fière de faire partie de ce beau projet en tant que « reporter officiel ». 

Le Maroc est toujours aussi accueillant, avec de beaux paysages. Toujours des imprévus, des aléas, c’est le Maroc…inch allah !!! Le groupe est agréable et se sent investi et concerné par le projet. 

Ce genre de projet nous permet de nous rendre compte que nous avons beaucoup chez nous. On en oublie le plus important : Être solidaire entre nous, prendre le temps de vivre, avoir un toit et à manger. Tout le reste est superflu.

Nous partageons une belle aventure réalisée pour une bonne cause : c’est ça le plus important !

Vue du village d’Imeskerne : à gauche l’école et la construction

[PROJET SOLIDAIRE ET INTERNATIONAL : LA DALLE SUPÉRIEURE EST PRÊTE À ÊTRE COULÉE]

[PROJET SOLIDAIRE ET INTERNATIONAL : LA DALLE SUPÉRIEURE EST PRÊTE À ÊTRE COULÉE]

Le programme de la journée se voit écourté ⏱ du fait du Ramadan. Ce qui n’empêche pas les travaux d’avancer : la dalle supérieure est prête à être coulée. Le rythme des Marocains est respecté et malgré leurs contraintes, Aïcha et les femmes de l’association servent collation et un repas.

Youssef, l’interprète, se soucie de tous avec beaucoup de sincérité et d’amitié, reconnaissant du travail accompli pour améliorer leur quotidien. 

Le repas 🍲, toujours aussi succulent 👍, est préparé dans une maison éloignée. D’habitude, les femmes 🧕🏽 doivent porter le repas, mais cette fois, elles seront véhiculées afin de les soulager. 🚐

🎤 TÉMOIGNAGE DU JOUR, Mickaël travailleur en cartonnage, en mise à disposition individuelle en entreprise pour le compte de l’ESAT Chagrenon :

J’aime bien mon séjour et c’est ma première expérience de travail à l’étranger. Les femmes d’Imeskerne seront heureuses d’avoir une maison des associations. 

Dès que nous avons atterri à Marrakech, j’ai découvert un autre monde : les gens klaxonnent beaucoup, qu’il y ai ou pas de feux rouges. Parfois, ils passent quand même. Les gens roulent sans casque sur leurs motos avec des enfants de 3 ou 4 ans assis derrière et devant. Les restaurants sont super bons. Nous avons fait des excursions et les paysages sont très différents ; les sols sont de couleur sable alors qu’en France la terre est noire. Les montagnes sont toutes en pierre, oranges, marron et parfois rouge. Les Marocains habitent dans des maisons simples sans enduit, en terre ou en pierre.

Au début, j’ai porté des briques et j’ai commencé à monter un mur avec Laurent et Philippe. J’ai aussi aidé à mettre le ciment dans les bacs et à ouvrir l’eau. Il fallait vérifier que les parpaings soient de niveau. J’ai peint les dormants des fenêtres avec Agnès et Philippe. Aujourd’hui, j’ai aidé à égaliser le sol et à monter le mur de retenue en pierre.

🎙 DEUXIÈME TÉMOIGNAGE DU JOUR, Valentine référente insertion, de l’équipe socio-professionnelle de l’ESAT d’Auxerre :

C’est la deuxième fois que je viens au Maroc et je suis toujours aussi agréablement surprise de l’accueil et de l’hospitalité que nous réservent les Marocains. Les gens ici ont le cœur sur la main, ils n’ont pas grand-chose, mais ils donnent tout. J’ai également été impressionnée de l’engagement et du volontariat des villageois d’Imeskerne pour nous aider à construire la salle des associations. Il y avait des enfants d’environ 6 ans qui nous ont aidés à remplir des brouettes de terre et à porter des pierres toute la journée ! J’apprécie la beauté des paysages et notamment les hauteurs du village d’Imeskerne, ces couleurs marrons et ocres sont magnifiques. 

Ce projet humanitaire nous permet de voir les choses autrement, de prendre du recul sur la vie et de voir ce qui est le plus important.

#accueil #agilité #solidarité

[PROJET SOLIDAIRE ET INTERNATIONAL : 5ÈME JOUR DE CHANTIER POUR LES TRAVAILLEURS DES ESAT]

[PROJET SOLIDAIRE ET INTERNATIONAL : 5ÈME JOUR DE CHANTIER POUR LES TRAVAILLEURS DES ESAT]

🕗Lundi 4 avril ⏱

Après un week-end dédié au tourisme 📷, il est temps pour nos travailleurs de retrouver leur chantier. 🪚

En route, ils ont pu assister aux travaux réalisés à travers la montagne afin d’améliorer l’accès à « la porte du désert » entre Marrakech et Ouarzazate. 

Au programme de ce lundi :

  • Pose des poutrelles et ourdies : la chaîne s’impose et permet un travail en commun, ⛓
  • Terrassement du pourtour du bâtiment avec l’aide des enfants, adolescents, adultes, dans la joie et la bonne humeur,
  • Électricité 🔌 : Baptiste et Bernard sont toujours fidèles au poste, 💡
  • Finition des pourtours des fenêtres, bouchage des trous et jointage
  • La Peinture 🖌 des fenêtres est réalisée par les femmes de nos amis de CASA qui sont arrivées samedi pour donner un coup de main. 🪜

Après l’effort, le réconfort. ☕️ 🍰

TÉMOIGNAGE DE JEAN-MARC travailleur en bucheronnage dans l’équipe d’Olivier Migny à l’ESAT de Mézilles

C’était mon baptême de l’air : ça fait drôle, mais je n’ai pas eu peur. On mange bien au Maroc. 

J’ai travaillé plusieurs jours avec Francis et Jérôme à la préparation des ferrailles pour mettre dans les poteaux et préparer le chaînage du bâtiment. C’est quelque chose que je n’avais jamais fait.

Nous sommes allés chercher des planches de coffrage à la mosquée. Aujourd’hui, j’ai aidé à faire un mur en pierre et cela m’a plu. 

Le voyage c’est bien ; cela permet de découvrir un autre pays et puis c’est la première fois que je sors de France. 

Une pensée pour les femmes marocaines : cela doit être difficile pour les femmes de nous préparer le repas en période de Ramadan.

Accessibilité