Résidence des près

La Résidence : Une création issue d’un diagnostic partagé

Crée en 2018, en lien avec les acteurs de territoire la résidence accueil prend en compte les spécificités liées au handicap psychique, au vieillissement de la population et à la difficulté pour les jeunes à trouver des solutions de logement.

Ces personnes sont au croisement de trois problématiques fondamentales :   

  •  Santé : être pris en charge durablement et accompagné vers le soin afin d’atténuer les effets des pathologies, prévenir et soigner les situations aigues.
  • Sociale : avoir un toit, vivre comme tout le monde, chez soi, durablement en sécurité, et non en situation précaire.  
  • Médico-sociale : pouvoir vivre avec les autres, les voisins, faire partie de la vie, et ce malgré les handicaps subis.

Les missions de la Résidence Accueil

La Résidence s’inscrit pleinement dans le projet d’unité du SHVS en s’adressant plus particulièrement aux personnes handicapées psychiques dont la situation d’isolement ou d’exclusion sociale, psychique, rend impossible, à échéance prévisible, un accès à des logements ordinaires. Les objectifs de la mission assignée aux résidences accueil sont clairement définis.

Il s’agit, par le moyen que constitue la mise à disposition d’un logement :

  • De permettre à des personnes souffrant des troubles psychiques stabilisés, de retrouver les conditions de vie dans la cité leur ouvrant un statut citoyen.
  • D’accompagner les personnes à l’expression et l’exercice de leur citoyenneté.
  • D’initier le virage de la transition inclusive.

Un cadre semi-collectif et convivial est proposé. La résidence accueil associe des logements privatifs à un espace collectif porteur de lien social entre les résidents, les hôtes et les voisins. La lutte contre l’isolement social s’effectue par le développement des liens sociaux dans le cadre d’un fonctionnement permettant l’aide mutuelle entre résidents, la participation à des activités et à l’ouverture sur l’extérieur.

 

Une logique d’hébergement : « Un toit d’abord »

Les modalités d’intervention

Diverses modalités d’aide à domicile et d’accompagnement peuvent être proposées aux résidents selon leurs besoins. En effet, leur logement est considéré comme leur domicile et ils demeurent bénéficiaires des services de droit commun.

Le suivi SAVS n’est pas une condition pour intégrer la résidence accueil, mais l’existence d’un référent social (assistante sociale de secteur, tutelle, assistante sociale sanitaire, …) est indispensable à l’instar du suivi psychiatrique.

L’équipe

Deux hôtes, travailleur social et ouvrier qualifié, sont présent du lundi au samedi, de 9h à 19h et facilitent l’instauration du lien social en même temps qu’ils garantissent un environnement sécurisant et chaleureux. Ceux-ci sont à l’écoute des résidents et assurent auprès d’eux une présence qui, sans être constante, apportent sécurité et convivialité. Ils organisent des activités avec les résidents, animent les espaces collectifs et les temps de vie commune.

Leur présence facilite la restauration ou le maintien du lien social pouvant être défaillant. Leur mission consiste notamment à soutenir les personnes pour les actes ordinaires et essentiels de la vie quotidienne afin de diminuer autant que possible les facteurs de stress pour maintenir l’autonomie.

.

Nos partenaires

Le travail de partenariat est essentiel dans les actions quotidiennes menées par le hôtes avec les résidents. Il permet l’échange d’informations de manière réciproque dans le but d’améliorer l’accompagnement des résidents dans les limites du respect du secret partagé.

Le partenariat avec l’Établissement Public de Santé mentale Barthélémy Durand ainsi que le lien avec le CMP permettent de compter sur l’aide du secteur psychiatrique en cas d’urgence. Les hôtes peuvent également solliciter ces professionnels de santé pour des conseils ; des échanges réguliers entre les équipes sont institués.

Nos autres partenaires s’inscrivent dans le secteur de l’habitat et de l’accès au logement pour Emmaüs Habitat et le SIAO, dans le secteur de la santé pour le CMP et les cabinets infirmiers libéral et enfin dans le secteur du social ou médico-social pour le SAVS, les assistantes sociales de secteur, le CCAS etc.…

.

Modalités d’admission et d’accueil

Une admission par sélection de dossiers

Une commission d’admission a la charge d’attribuer les logements en fonction des dynamiques de projets de vie des candidats, tout en garantissant une mixité sociale. Les candidatures sont transmises par les réservataires des logements (SIAO et EPNAK).

L’admission au sein de la Résidence accueil est conditionnée à la satisfaction des critères ci-après :

  • Présenter des troubles psychiques liés à une pathologie mentale au long cours, dont l’état est suffisamment stabilisé et relever d’une notification MDPH ;
  • Être dans une situation d’isolement ou d’exclusion sociale à faible niveau de revenus ;
  • Être suffisamment autonome pour accéder à un logement privatif, dès lors qu’un accompagnement et des soins sont garantis.

.

Prise en charge financière

L’occupant s’acquitte de la redevance qui correspond à la mise à disposition du logement et comprend les charges d’eau chaude, de chauffage et d’électricité. Il devra cependant souscrire de façon indépendante aux abonnements de téléphonie et d’internet qui ne sont pas compris dans le montant de la redevance.

Les logements de la résidence accueil sont éligibles aux APL.

.

Accessibilité
Share This