Le programme de la journée se voit écourté ⏱ du fait du Ramadan. Ce qui n’empêche pas les travaux d’avancer : la dalle supérieure est prête à être coulée. Le rythme des Marocains est respecté et malgré leurs contraintes, Aïcha et les femmes de l’association servent collation et un repas.

Youssef, l’interprète, se soucie de tous avec beaucoup de sincérité et d’amitié, reconnaissant du travail accompli pour améliorer leur quotidien. 

Le repas 🍲, toujours aussi succulent 👍, est préparé dans une maison éloignée. D’habitude, les femmes 🧕🏽 doivent porter le repas, mais cette fois, elles seront véhiculées afin de les soulager. 🚐

🎤 TÉMOIGNAGE DU JOUR, Mickaël travailleur en cartonnage, en mise à disposition individuelle en entreprise pour le compte de l’ESAT Chagrenon :

J’aime bien mon séjour et c’est ma première expérience de travail à l’étranger. Les femmes d’Imeskerne seront heureuses d’avoir une maison des associations. 

Dès que nous avons atterri à Marrakech, j’ai découvert un autre monde : les gens klaxonnent beaucoup, qu’il y ai ou pas de feux rouges. Parfois, ils passent quand même. Les gens roulent sans casque sur leurs motos avec des enfants de 3 ou 4 ans assis derrière et devant. Les restaurants sont super bons. Nous avons fait des excursions et les paysages sont très différents ; les sols sont de couleur sable alors qu’en France la terre est noire. Les montagnes sont toutes en pierre, oranges, marron et parfois rouge. Les Marocains habitent dans des maisons simples sans enduit, en terre ou en pierre.

Au début, j’ai porté des briques et j’ai commencé à monter un mur avec Laurent et Philippe. J’ai aussi aidé à mettre le ciment dans les bacs et à ouvrir l’eau. Il fallait vérifier que les parpaings soient de niveau. J’ai peint les dormants des fenêtres avec Agnès et Philippe. Aujourd’hui, j’ai aidé à égaliser le sol et à monter le mur de retenue en pierre.

🎙 DEUXIÈME TÉMOIGNAGE DU JOUR, Valentine référente insertion, de l’équipe socio-professionnelle de l’ESAT d’Auxerre :

C’est la deuxième fois que je viens au Maroc et je suis toujours aussi agréablement surprise de l’accueil et de l’hospitalité que nous réservent les Marocains. Les gens ici ont le cœur sur la main, ils n’ont pas grand-chose, mais ils donnent tout. J’ai également été impressionnée de l’engagement et du volontariat des villageois d’Imeskerne pour nous aider à construire la salle des associations. Il y avait des enfants d’environ 6 ans qui nous ont aidés à remplir des brouettes de terre et à porter des pierres toute la journée ! J’apprécie la beauté des paysages et notamment les hauteurs du village d’Imeskerne, ces couleurs marrons et ocres sont magnifiques. 

Ce projet humanitaire nous permet de voir les choses autrement, de prendre du recul sur la vie et de voir ce qui est le plus important.

#accueil #agilité #solidarité

Accessibilité
Share This